Avis aux personnes nouvellement immigrées: attention aux fraudes téléphoniques!

Article du Journal de Montréal:

Des fraudeurs ciblent les réfugiés

Ils se font passer pour des employés du ministère de l’Immigration

Les fraudeurs ne manquent pas d’idées pour flouer leurs victimes. Certains d’entre eux repoussent les limites de l’insensibilité en ciblant notamment des réfugiés récemment arrivés au Canada.

Les autorités ont été informées de la situation par des immigrants ayant été contactés par des escrocs, mais qui n’ont heureusement pas mordu à l’hameçon. Moins chanceux, «de nombreux Néo-Canadiens qui travaillent fort sont tombés dans le piège et ont perdu de l’argent», a informé la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Remboursement de 12 000 $

Selon la police, les malfaiteurs communiquent par téléphone avec leurs victimes nouvellement arrivées au pays pour leur annoncer une prétendue «mauvaise nouvelle». Les fraudeurs visent autant les hommes que les femmes, d’âges et d’origines culturelles très différentes, selon la GRC.

«Bonjour, je vous appelle de la part d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et j’ai des mauvaises nouvelles pour vous», commence le fraudeur au bout du fil.

«Votre statut a changé et vous allez devoir payer des frais supplémentaires», ajoute-t-il ensuite.

Le montant à payer pour ce soi-disant «changement de statut» est de 12 000 $, affirme finalement le fraudeur. Ce dernier ordonne ensuite à sa victime de se rendre dans un comptoir de transfert d’argent pour payer la somme réclamée, sans quoi elle sera «arrêtée, déportée et séparée de ses enfants».

Devant cette nouvelle technique utilisée par les fraudeurs, la GRC a tenu à mettre la population en garde contre ce type d’arnaque, où les imposteurs se font passer pour des employés du ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada (IRCC). Des cas semblables ont été répertoriés un peu partout au pays.

Menace d’enlèvement

À au moins une occasion, une victime ayant flairé l’arnaque a refusé de se plier aux demandes de son interlocuteur. Furieux, celui-ci lui a hurlé que sa fille serait kidnappée au cours de la journée, avant de raccrocher.

La Gendarmerie royale du Canada suggère aux gens qui reçoivent ce genre d’appel de noter le numéro de téléphone et d’aller vérifier s’il concorde avec celui du ministère. La GRC invite également les citoyens à signaler immédiatement tout appel frauduleux, afin que les malfaiteurs soient arrêtés, puis traduits en justice.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized par MS. Mettez-le en favori avec son permalien.