Hôpital de Montréal pour enfants: retour sur les consultations publiques

Au cours du processus de consultations publiques qui a été tenu à l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) entre la fin février et la fin mars concernant le projet de redéveloppement de l’Hôpital de Montréal pour enfants, de nombreux résidents, travailleurs, étudiants, familles et groupes du quartier se sont mobilisés pour faire entendre leur voix.

Plus de 200 personnes ont assisté à la séance d’information du 21 février et une vingtaine d’interventions orales ont eu lieu lors des séances d’audition en mars. Au total, 58 mémoires ont été soumis par écrit à l’OCPM.

Faisant suite à 5 consultations publiques et une vingtaine de comités de suivi qui ont réuni plus de  500 participants au total, la Table Interaction du quartier Peter-McGill a déposé un mémoire mettant de l’avant un aménagement du site cohérent.

Plan réalisé par la firme Rayside-Labossière.

Le projet présenté par les promoteurs présente un certain nombre de gains notables avec l’établissement d’un centre communautaire, du logement social sur site, une plaine de jeux favorisant l’activité physique des enfants et jeunes du quartier et, potentiellement, une école primaire. Afin d’assurer un ensemble harmonieux et répondant aux besoins de la population de manière réaliste, la Table a proposé dans son mémoire quelques ajustements importants au niveau de l’aménagement du site (voir plan ci-jointe, également en annexe du mémoire). La Table reste également sur sa position en ce qui concerne le logement familles: il est essentiel que cet aspect soit pris en compte en incluant un grand nombre d’unités de logement pouvant accueillir des familles avec enfants parmi les unités de logement social. Cet élément n’est pas encore gagné car il impliquerait un investissement financier conséquent de la part de la Ville ou du promoteur mais il va sans dire que le jeu en vaut la chandelle, d’autant plus que la Stratégie centre-ville fait mention d’un désir d’accueillir davantage de familles au centre-ville et que le Maire Denis Coderre s’est clairement exprimé en faveur d’une plus grande mixité sociale au centre-ville de Montréal.

Nous espérons que le rapport de l’OCPM, attendu pour le début du mois de juin, reflètera les préoccupations et recommandations faites par les résidents et groupes du quartier et qu’il mènera à la naissance d’un projet structurant pour la communauté.