Qui sommes-nous


MISSION


La mission de la table Inter-action du quartier Peter-McGill est de favoriser le rassemblement et la concertation entre les résidents, commerçants, travailleurs, étudiants dans le quartier, et les organismes publics et communautaires qui les desservent. La Table vise à promouvoir un sens d’appartenance au quartier et une participation active à la vie communautaire et à créer un lieu de parole où les acteurs peuvent exprimer leurs préoccupations et déterminer collectivement des priorités d’action afin de se donner un pouvoir d’améliorer la qualité de vie dans le quartier.

OBJECTIFS


  • Créer un espace (propre ou figuré) où la population (les résidents, commerçants, travailleurs, étudiants dans le quartier) peut exprimer ses préoccupations, faire valoir son point de vue et participer à des actions collectives afin d’améliorer la qualité de vie dans le quartier;
  • Développer des moyens de s’informer et de communiquer entre les résidents, commerçants, travailleurs, étudiants dans le quartier, et les organismes publics et communautaires qui les desservent;
  • Rassembler les résidents, commerçants, travailleurs, étudiants et les organismes publiques et communautaires qui les desservent afin de, collectivement, identifier les besoins de la communauté, de déterminer des priorités d’actions et de les réaliser.

NOTRE HISTOIRE


Avant 2002, il existait dans l’ouest du centre-ville quelques tables de concertation sectorielles dont le Regroupement des services aux aînés-centre-ville, le Forum jeunesse, la Table des centres de la petite enfance, le comité de direction jeunesse, une table des groupes travaillant auprès des femmes dans le territoire du CLSC Métro et une table en itinérance. C’étaient des tables de concertation ou d’information et elles ne regroupaient que des organismes communautaires ou des établissements publics. Hormis la table de concertation en itinérance, elles avaient pour base de rassemblement le territoire du CLSC Métro (lequel inclut l’arrondissement de Westmount, le centre-ville ouest et le « Ghetto » McGill) et non un territoire déterminé géographiquement.

Ces tables se concentraient sur certains thèmes et ont constaté des limites dans leur capacité d’agir sur des sujets plus globaux concernant la qualité de vie au centre-ville. L’idée de développer une table de quartier germait dans plusieurs têtes depuis quelques temps. Le Forum jeunesse en caressait l’idée en vue de réaliser certains projets de grande envergure qui dépassaient son mandat et qu’il n’avait pas les ressources pour mettre sur pied.

Le Sommet de la Ville de Montréal, tenu en mai et juin 2002, a été l’occasion de rassembler les organismes communautaires du district Peter-McGill, tous secteurs d’intervention confondus, et leur a permis de définir collectivement les priorités et les besoins dans le district. Les besoins alors identifiés et le fait que très peu d’organismes du district avaient été invités à se prononcer lors du sommet ont incité les organismes présents à se grouper afin de faire valoir leur point de vue, de coordonner leurs actions et d’agir quant aux besoins identifiés.

Un comité de travail a alors été formé en vue de mettre sur pied une table de quartier. La Table Interaction du quartier Peter-McGill fut incorporée en décembre 2002 et tint son assemblée de fondation en juin 2003.

Depuis, la Table a mené différentes activités de concertation et a permis aux acteurs du milieu de se prononcer d’une seule et même voix sur des sujets liés à l’urbanisme, au logement social, à l’inclusion sociale, à la sécurité urbaine, aux espaces verts, à la propreté, à la place des familles et à l’apaisement de la circulation.

Articles récents

COMMUNIQUÉ – La communauté se mobilise pour une école primaire publique au centre-ville, alors que le gouvernement du Québec reste les bras croisés

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

La communauté se mobilise pour une école primaire publique au centre-ville, alors que le gouvernement du Québec reste les bras croisés

“Pas d’école dans Peter-McGill” discussion et exposition d’art numérique par les jeunes le 6 décembre.

Montréal, le 4 décembre 2017406, c’est le nombre d’écoliers dans Peter-McGill, qui à ce jour doivent se déplacer dans les quartiers voisins pour se rendre à l’école, certains passant ainsi jusqu’à deux (2) heures par jour dans les transports pour faire la navette entre la maison et l’école. 37, c’est le nombre de classes qui devront être construites d’ici 2021 dans le quartier pour répondre à la croissance démographique (ce chiffre ne tient pas compte du facteur immigration). 3, c’est le nombre de dossiers d’opportunités déposés par la Commisson Scolaire de Montréal (CSDM) en septembre dernier pour une école au centre-ville. Aujourd’hui, nous avons l’occasion de voir se construire la première école publique francophone dans le centre-ville ouest, sur le site de l’ancien Hôpital de Montréal pour enfants. Le gouvernement provincial a déjà laissé filer l’occasion au départ lorsque ce précieux site public a été vendu à Luc Poirier sans même exiger aucune condition de répondre aux besoins de longue date de la communauté. Les délais d’études au sein du ministère sont généralement de l’ordre d’une année et pour ce qui est de l’Hôpital de Montréal pour enfant, nous n’avons pas le luxe d’attendre si longtemps. À l’heure actuelle, Devimco, le promoteur du site, poursuit ses plans et réorganise le site sans tenir compte de l’école, et c’est pourquoi nous appelons nos dirigeants à prendre action, rapidement, pour que cette école voie le jour.

Malgré l’inaction du gouvernement, des parents et résidents concernés du quartier se rencontreront le mercredi 6 décembre afin de discuter des avenues possibles pour qu’une école au centre-ville devienne réalité. Treize jeunes contribueront également aux échanges en présentant leurs créations (des GIFS animés) qu’ils ont créées lors d’un atelier au début du mois de novembre. Dirigés par Marie-Pierre Labrie, candidate au doctorat en éducation des arts à l’Université de Concordia, les participants ont appris à utiliser l’art numérique pour exprimer leur ressenti par rapport au manque d’école, à leur expérience des longs trajets maison-école et aux problèmes d’accessibilité et d’appartenance.

La discussion sera animée par la Table Interaction du quartier Peter-McGill, dans le cadre du Projet Impact Collectif, lancé en mai dernier.

“Pas d’école dans Peter-McGill” aura lieu le mercredi 6 décembre à Innovation Jeunes (1647 rue Sainte-Catherine Ouest) de 17h à 19h30. L’événement est gratuit et ouvert à tous. Des rafraîchissements seront offerts et un service de garde sera disponible sur place.

À PROPOS DE LA TABLE INTERACTION DU QUARTIER PETER-MCGILL:
Interaction du quartier Peter-McGill est un organisme sans but lucratif qui rassemble les personnes qui résident, étudient ou travaillent dans ce quartier, de même que les organismes communautaires et institutionnels qui les desservent. Sa mission est d’améliorer la qualité de vie dans le district Peter-McGill en soutenant le développement d’une vie de quartier et en favorisant la participation citoyenne de tous. La Table Interaction regroupe au-delà de 200 membres dont plus de la moitié sont résidents du quartier Peter-McGill et 75, des organismes et institutions qui desservent des centaines de résidents du quartier.

– 30 –

Pour de plus amples informations:
Corey Gulkin, Agente de communication PIC
Interaction du quartier Peter-McGill (514) 424-6614 communicationPIC@petermcgill.org

  1. Cybercap recrute pour son parcours de janvier 2018 Laisser un commentaire
  2. Offre d’emploi: l’ARMP recherche un-e ajoint-e à la direction Laisser un commentaire
  3. Session hiver 2018 à l’ARMP: ouverture des inscriptions imminente Laisser un commentaire
  4. Un nouveau parc dans le quartier: SONDAGE Laisser un commentaire